Espace pédagogique

SVT- Académie de Strasbourg

Thème 1 - La nature du vivant, transgénèse et ADN

mardi 26 février 2013
50302 views

Thème 1 : La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée - La nature du vivant, transgénèse et ADN

Niveau ciblé : Seconde
Nombre de questions disponibles : 29.


Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D.
Une, deux ou trois propositions peuvent être exactes.
Répondez en entourant la ou les propositions exactes.

Exemple de questions
QUESTION N°1
La transgénèse est une technique qui permet de transférer, au laboratoire, un fragment d'ADN d'un organisme à un autre. La méduse Aequorea victoria émet spontanément une fluorescence de couleur verte. On peut transférer au laboratoire un gène déterminant le caractère héréditaire « fluorescence de couleur verte » (gène GFP) de cette méduse vers une cellule-œuf de souris qui après développement embryonnaire deviendra un souriceau dont certains organes pourront être fluorescents.


A) - La première cellule génétiquement modifiée lors de cette expérience est la cellule-oeuf de souris,
B) - L'organisme donneur du gène GFP est la souris,
C) - La méduse utilisée au départ est un organisme génétiquement modifié,
D) - Dans cet exemple, le donneur et le receveur n'appartiennent pas à la même espèce.

QUESTION N°1 : A : Vrai, B : Faux, C : Faux, D : Vrai.


QUESTION N°2
L’ADN est une molécule :

A) - composée de deux chaînes de nucléotides strictement identiques,
B) - constituée de deux chaînes de nucléotides complémentaires,
C) - portant l’information génétique,
D) - qui ne peut pas être transférée d’un organisme à un autre.

QUESTION N°2 : A : Faux, B : Vrai, C : Vrai, D : Faux.


QUESTION N°3
Des chenilles pour produire de la soie d’araignée.
Plus mince qu’un cheveu, mais plus résistante que l’acier, la soie d’araignée permet de concevoir des objets à la fois légers et résistants. Comme il n’est pas possible actuellement d’élever des araignées, des chercheurs ont transféré le gène permettant la fabrication de la soie d’araignée dans des embryons de papillons. Ils ont obtenu des chenilles transgéniques faciles à élever et capables de produire de la soie d’araignée en grande quantité.


A partir de ce texte, on peut déduire que :
A) - l’organisme donneur du gène est le papillon,
B) - l’organisme donneur et l’organisme génétiquement modifié appartiennent à la même espèce,
C) - le gène transféré est le gène permettant la synthèse de la soie d’araignée,
D) - la molécule d’ADN est universelle.

QUESTION N°3 : A : Faux, B : Faux, C : Vrai, D : Vrai.

Téléchargez le fichier du QCM :